Allemagne : 20 000 personnes, 4000 équipes de 5 personnes, mobilisées pour le suivi des contacts


Le gouvernement allemand s'est engagé à assurer le suivi le plus complet possible de toutes les personnes en contact avec des personnes infectées   afin de lutter contre la pandémie. Cela fait partie d'un plan en 10 points que le cabinet a approuvé lundi. Tant que l'application Corona (équivalent allemand de StopConvid) ne sera pas prête, les autorités sanitaires feront appel à 20 000 personnes (et peut être même a l’armée) pour identifier et contacter les personnes-contact.

Selon Angela Merkel, puisque le nombre de nouveaux cas est tombé en dessous de 3 000, il faut à nouveau essayer de retracer précisément "toutes les chaînes de contact". Il ne s'agit donc plus seulement de sauver le système de santé de l'effondrement. L'objectif est maintenant de permettre le moins de nouvelles infections possible jusqu'à ce qu'un vaccin soit prêt.

La stratégie pour ce faire est le suivi des personnes-contact (Kontaktpersonen-Nachverfolgung). 

Le  gouvernement fédéral et les Länder ont convenu qu'au moins une équipe de cinq personnes pour 20 000 habitants devrait être déployée.

Pour 80 millions d'habitants en Allemagne, cela signifie environ 4 000 équipes, soit 20 000 personnes au total. Elles seront  implantées dans les 375 bureaux de santé publique du pays. Le personnel supplémentaire proviendra  de transferts entre services, de recrutements et par le volontariat d'étudiants en médecine.

Dans le Bade-Wurtemberg, 550 équipes KPN, soit 2 750 personnes seraient nécessaires. Selon la ministre des affaires sociales du Bade-Wurtemberg, l'objectif devrait être atteint.

Tous les Länder ne sont pas en mesure d’aligner les personnels nécessaires. Leurs autorités sanitaires devront  le signaler au gouvernement fédéral qui pourra alors les aider. 

Entre-temps, le Ministère de la santé a formé des étudiants pour rejoindre les 105 équipes KPN qui peuvent être déployées sur une base mobile. Le ministre de la santé Jens Spahn (CDU) les appelle les « éclaireurs de l'endiguement » (Containment-Scouts).

La ministre de la défense, Annegret Kramp-Karrenbauer (CDU), a proposé de déployer des soldats de la Bundeswehr dans les Länder qui  butent sur des goulots d'étranglement. 

Le premier déploiement de la Bundeswehr en matière de recherche des contacts est prévu dans le Brandebourg, a déclaré la chancelière Merkel lundi. Il s'agit d'une assistance administrative. Environ 100 soldats seront déployés dans dix départements de santé publique.

Cette mobilisation massive de personnels est nécessaire car on ignore quand  l’application Corona de suivi des contacts sera prête. 

Posts les plus consultés de ce blog

« Nous avons fait une erreur avec les masques. Nous risquons de la rééditer pour les tests »

France: vers une « surveillance sur échantillon pour connaitre le niveau de circulation du virus ».

La gestion de la crise sanitaire vécue au Japon comme « une défaite numérique »