Pays Bas : 10 régions sur 25 arrêtent la recherche des contacts

Avec 6000 puis 8000 cas  par jour,  les services de santé néerlandais (GGD) sont soumis a rude épreuve. 

Faute de personnel en nombre suffisant, les GGD de 10 régions sur 25 ont décidé de limiter la recherche de contacts.  


Il incombe désormais aux personnes atteintes  d’ informer leurs proches et de leur conseiller de s’isoler.  Seuls les cas à haut risque et les colocataires sont encore appelés par le GGD,  sur les sources et les contacts se poursuivra, souligne le GGD.


« Nous demandons plus de responsabilité aux personnes infectées pour informer leur propre environnement » annonce le  GGD Amsterdam. « La route est différente, le résultat reste le même: trouver et prévenir  les personnes susceptibles de propager le virus le plus rapidement possible ».


Plusieurs GGD au mois d’aout, dont celui d'Amsterdam, submergés avaient déjà mis en œuvre cette procédure « allégée ». 


Parmi les dix régions dans lesquelles le GGD  suspend les enquêtes systématiques auprès des contacts, figurent les six régions du Randstad, classées comme « inquiétantes »


Le protocole néerlandais de recherche et suivi des contacts prévoyait trois appels par cas-


Le dispositif avait été dimensionné pour la recherche des cas-contacts de 1500 personnes testées positives par jour.    


https://nos.nl/artikel/2349001-tien-ggd-s-beperken-contactonderzoek.htmlæ

Posts les plus consultés de ce blog

« Nous avons fait une erreur avec les masques. Nous risquons de la rééditer pour les tests »

France: vers une « surveillance sur échantillon pour connaitre le niveau de circulation du virus ».

La gestion de la crise sanitaire vécue au Japon comme « une défaite numérique »